Voyage au Japon

samedi 19 août 2006

18/08/06 : Tokyo

C’est notre dernière journée entière à Tokyo. Nous décidons de visiter des quartiers très fréquentés à l’ouest de Tokyo : Shinjuku et Harajuku.

Shinjuku est un quartier d’affaires où se dressent d’immenses gratte-ciel de bureaux. La gare de Shinjuku est la plus fréquentée du monde ; aux heures de pointe, il n’est pas étonnant que des employés poussent les voyageurs à l’intérieur des wagons pour permettre une fermeture sure et rapide des wagons... Heureusement, nous y échappons.

Le bâtiment le plus impressionnant est la mairie de Tokyo, immense complexe composé de deux tours jumelles et d’une place semi-circulaire.

L’architecture du bâtiment a été très critiquée au départ ; trop moderne, on ne retrouvait pas l’esprit japonais. Si on y regarde de près, les façades au décor en treillis peuvent évoquer des circuits électroniques... L'architecture du bâtiment aurait été inspirée par Notre-Dame de Paris...

Nous montons en haut de chaque tour. Un observatoire au 45e étage nous donne un beau panorama de la ville. L’atmosphère n’étant toujours pas bonne, nous ne pouvons toujours pas admirer le Mont Fuji... Voici cependant une photo de ce que cela donnerait par temps clair.

Harajuku est à deux stations de métro de Shinjuku ; c’est un quartier jeune, au centre de la mode. Beaucoup de collégiens et de lycéens s’y retrouvent, le week-end surtout. De nombreuses boutiques nous permettent de trouver tout ce qui est "branché" en matière de mode et de culture pour des prix plus ou moins abordables.

Non loin de là, dans le parc Yoyogi, se trouve le sanctuaire Meiji, lieu sacré shintoïste le plus important de Tokyo. Une large allée de graviers, bordée de cèdres passe sous un immense torii et conduit au sanctuaire. Très sobres, constitués de bois vieilli, les bâtiments sont très jolis et agréables à parcourir.

Nous repartons l’après-midi dans les quartiers d’Akihabara (électronique) et d’Asakusa pour effectuer les ultimes achats et flâner dans les rues animées de Tokyo.

Pour cette dernière soirée à Tokyo, nous décidons de retourner dans le restaurant français que l’on avait déjà fait pour l’anniversaire d’Elise (restaurant chic pour ici).

17/08/06 : Retour à Tokyo (ou la traversée du Japon)

Lors de la préparation de ce voyage, nous souhaitions passer à Kanazawa (sur la mer intérieure du Japon) comme nous l'avait conseillé Hans. Pour cette raison, nous n'avions pas encore réservé d'hôtel pour les 3 dernières nuits. Mais vu que cette période est aussi synonyme de vacances pour les japonais, il est très difficile de trouver des places disponibles (et il nous restait encore plein de choses à faire à Tokyo). Nous avions donc décidé lors de notre permier passage à Tokyo, d'essayer de réserver le plus tôt possible ces dernières nuits.

Nous avons donc finalement décidé de rester au Kimi Ryokan 2 nuits (ils ne pouvaient pas nous fournir de 3ème nuit) et de passer la dernière, ici, directement à Narita.

Il était désormais temps de retourner à Tokyo pour ces derniers jours. Trajet en trois parties :

  • Beppu -> Kokura
  • Kokura -> Osaka
  • Osaka -> Tokyo

Avec une heure d'attente entre chaque train, nous sommes partis à 9h25 pour arriver à 18h15... Néanmoins, nous avons décidé de ne pas laisser passer cette soirée et sommes allé à Yokohama.

Yokohama est mitoyenne à Tokyo ; c'est la 2ème ville la plus importante du Japon. Nous ne sommes restés qu'une soirée donc nous avons décidé d'aller visiter la zone Minato Mirai 21. Il s'agit d'une zone de quai réhabilitée qui témoigne d'une architecture créative et d'une haute technilogie anti-sismique.

Là, nous avons pu monter dans la grande roue la plus haute du monde : 100m ! Sandrine a préféré rester sur le plancher des vaches... Ceux qui la connaissent bien n'en seront pas surpris... ;-)

On trouve également dans ce quartier la tour Land Mark Tower, la plus haute du Japon, qui fait 296m :

Malheureusement, nous n'avons pas pu monter à son dernier étage car il était déjà tard et l'observatoire était fermé ! :-( Dommage, nous avons aussi raté du coup l'ascenceur le plus rapide du monde (750m/min...)

Heure de retour

Juste un rapide message pour vous dire que notre avion arrive à 16h40 à Paris ce dimanche (heure Française bien sûr...). Merci d'avance à ceux qui prendront la route pour venir nous chercher !!

Nous sommes actuellement dans l'Holiday Inn de l'aéroport de Tokyo Narita, où nous avons Internet dans les chambres ! Nous écrirons un petit message ce soir pour vous raconter notre journée d'hier et celle d'aujourd'hui...

A plus tard !

mercredi 16 août 2006

16/08/06 les bouches de l’enfer de Kannawa

Le programme de cette journée se résume à la visite des huit Kannawa Jigoku ou les bouches de l’enfer de Kannawa. Sous ce titre un peu terrifiant se cache en vérité des lieux où l’on peut observer des geysers, des étendues de boues bouillonnantes et des bassins d’eau bouillantes teintée par les minéraux.

Pour cette journée un peu tranquille, nous nous levons un peu tard (nos journées commencent de plus en plus tard) et nous voilà sortis à 11h du Minshuku. Première étape obligatoire le Starbucks Coffee où nous prenons un bon petit déjeuner, puis par le bus nous arrivons au bout d’une demi-heure de trajet à Kannawa.

Nous visitons là les 6 premiers Jigoku :

Le Oniishibozu-Jigoku :

Appelé ainsi par la ressemblance des bulles grises qui se forment à la surface au crâne chauve des moines.

Le Umi-Jigoku

Appelé ainsi à cause de sa ressemblance avec la mer

Le Yama-Jigoku

Il possède la particularité de contenir un mini-zoo regroupant entra autre un hippopotame, un éléphant et des singes.

Le Kamado-Jigoku

Le Oniyama-Jigoku

La force des vapeurs produites peut soulever 1,5 wagon de train. Nous avons pu observer également dans ce lieu des crocodiles et des caïmans.

Le Shiraike-Jigoku

Nommé le bassin blanc à cause de la couleur crème blanche prise par l’eau alors qu’elle sort naturellement incolore.

A Kannawa il y a une autre curiosité à voir c’est le Hihokan : un musée dédié à l’univers du sexe, hybride de château-fort et de temple indien à l’extérieur, il regorge à l’intérieur de statues phalliques, d’estampes, de sculpture érotiques et de personnages de cire.

Et enfin nous prenons le bus pour voir les deux derniers Jigoku.

Le Chinoike-Jigoku

Le Tatsumaki-Jigoku

C’est un geyser qui éjecte de l’eau par intermittence (environ toutes les 25 minutes)

15/08/06 Les bons plans de Manu...

Aujourd’hui, petite journée, le lever fut tardif : 10H30, on sent une petite baisse de régime dans notre planning ! Au programme de ce jour un bain de sable et une après midi au soleil sur la plage de Beppu : farniente ! Après le petit déjeuner et une petite matinée shopping dans le centre commercial de Beppu nous nous dirigeons, donc, vers le vénérable Takegawara, un grand édifice en bois qui date de 1879 et dont la principale attraction est le suna-yu (le bain de sable).

A l’extérieur de l’enseigne nous essayons tout d’abord de comprendre le principe :

Enfin nous rentrons dans le bâtiment pour prendre nos places. Le lieu semble très courtisé et nous devons attendre 1h15 avant notre passage.

Notre tour vient et nous revêtissons des yukatas avant de pénétrer dans le lieu ou se trouve le sable. Là nous attendent des dames chargées de nous ensevelir. On nous indique où nous allonger et on nous recouvre de sable. La vapeur filtrant à travers le sol chauffe le sable dans lequel on nous enterre jusqu’au cou. Nous transpirons énormément. C’est vraiment une expérience à vivre. Au bout d’une dizaine de minutes nous sommes vraiment contents de nous extirper du sable pour aller profiter de l’Onsen (le bain chaud).

L’après-midi est déjà pas mal entamé mais nous décidons sur les conseils d’Emmanuel de faire un repérage pour nous trouver une plage. Vous n’allez pas nous croire mais nous n’avons pas réussi à trouver une plage digne de ce nom et pourtant ce n’est pas faute d’avoir longé à pieds les côtes...

Les stations balnéaires françaises n’ont rien à envier aux japonaises au contraire ; on est peut-être après tout pas dans la bonne ville pour ca.

Nous décidons donc de rentrer au Minshuku où nous logeons et de faire les 8 bouches de l’enfer de Kannawa le lendemain.

Pour se consoler nous utilisons l’onsen mis à disposition dans notre Minshuku dont voici une photo :


Parse error: syntax error, unexpected T_LNUMBER, expecting ')' in last.php on line 249